Rencontres

Normand Construction - Jérôme Vanesse

15/03/2016

normand-head

 

Repris en 1996, l'entreprise compte 25 salariés, pour 4 M€ HT. Spécialisée dans l'étanchéité des toitures terrasses et le bardage. On parle aujourd'hui de l'enveloppe du bâtiment (isolation et étanchéité à l'eau et à l'air). Nous intervenons dans un rayon de 2 heures autour de Cambrai (siège de l'entreprise) avec une présence régulière sur la métropole Lilloise. Le domaine d'activité se partage à la fois sur les marchés publics et privés en neuf ou en rénovation.


Depuis quand es-tu membre du club ?
Je suis membre du FBC depuis 02/ 2015.

Qu'est-ce qu'un réseau ?
S'il fallait définir le terme « réseau », je dirai que c'est un ensemble d'entreprises qui se rencontrent selon une fréquence régulière afin d'échanger des expériences, de partager ses connaissances et de se recommander mutuellement.

À quoi sert un réseau ? Que peut-on attendre d'un chef d'entreprise ?
Choisir un réseau c'est avant tout y adhérer. Pour bien choisir il faut connaître son objectif, ses attentes.

Comment choisir le bon ?    
En ce qui me concerne, je souhaitais un réseau qui ne me prenne pas trop de temps dans mon agenda et qui me permette de faire des rencontres intéressantes d'un point de vue professionnel.
Les intervenants enrichissants et de haut niveau viennent compléter l'attrait que j'avais pour le FBC.

Est-ce que tu conseillerais à un chef d'entreprise d'intégrer le Flandres Business Club ? Si oui, pourquoi ?
Je recommanderai volontiers ce club à un chef d'entreprise pour ces diverses raisons. (Je l'ai d'ailleurs déjà fait).

As-tu fais des affaires au sein du club ? Si oui peux tu nous en dire plus ?
Je n'ai pas encore fait réellement d'affaires concrètes mais cela ne serait tarder !

Pourquoi as-tu choisi le Flandres Business Club ?
J'ai connu ce club par l'intermédiaire d'Olivier Bonneval avec qui j'ai partagé une partie de mes études il y a plus de 25 ans.
Pour conclure, le FBC correspond parfaitement à mes attentes : réunions bien maîtrisées dans le timing , convivialité et accessibilité de ses membres.

Jérôme vanesse


ALL IN - Yannick Thiriez

15/03/2016

head-rencontre-allin

 

Contractant Général

Possibilité de déléguer complètement son projet immobilier auprès d'une structure qui va s'engager sur un prix ferme, un niveau de qualité escompté et un délai ferme. Toutes les démarches tant administratives, que techniques nous sont confiées. Nous assurons aussi un accompagnement bancaire, une recherche foncière et la commercialisation.
Création en 2012 - 6 opérations rondement menées et/ou en cours de finitions.

Depuis quand es-tu membre du club ?
Depuis la création de FBC (sept 2014)

Qu'est-ce qu'un réseau ?
C'est un groupe qualitatif en terme de contacts liés à notre métier.

À quoi sert un réseau ?
A développer ses affaires en partageant son expérience.

Que peut en attendre un chef d'entreprise ?
Un gain de temps, une confiance marquée.

Comment choisir le bon ?
Sur ce qu'on cherche et en adéquation avec les autres membres. Si on veut faire du social il y a le lion's club pour ca...

Comment y optimiser sa présence ?
En préparant son plan de table, chercher à mieux rencontrer les autres présents.

Quel est le principal frein ?
Le temps. Toujours le temps pour un chef d'entreprise. Mais FBC c'est 1/mois, un déjeuner : c'est parfait.

Le Nord Pas de Calais est-il une terre de réseaux ?
L'une des plus fortes je pense oui. On est déjà une grande famille dans le Nord !

Dans quels réseaux es-tu ?
FBC, plusieurs contacts au Medef, les chambres de commerce

Pourquoi as-tu choisi le Flandres Business Club ?
Je sortais du BNi, décu de ne voir que des N-2 (ou -3...)

Quel est ton objectif en ce qui concerne notre club ?
Trouver des projets immobiliers et des apporteurs d'affaires

Es-tu d'accord avec cette phrase, « il faut donner pour recevoir » ?
OUI totalement. J'ai bien donné (invité au moins 10 personnes, certaines se sont d'ailleurs inscrites), et j'ai de bons contacts...

Combien de temps te prend ce «réseautage»?
2 à 3 jours complets par mois (1 pour FBC, sauf les rdv qui en découlent...)

Est-ce que tu conseillerais à un chef d'entreprise d'intégrer le Flandres business Club ? Si oui, pourquoi ?
Oui car c'est là qu'un maximum de décideurs se trouvent.

As-tu fais des affaires au sein du club ? Si oui peux tu nous en dire plus ?
Pas encore une affaire, mais 2 contacts sérieux. Mais dans mon métier le cycle d'un projet avoisine les 18 mois...

Comment as-tu connu le club ?
Un contact me l'a donné et F GRIMONPREZ m'en a parlé.

As-tu une anecdote depuis que tu es à nos cotés ? Un intervenant qui t'a marqué ? une rencontre inattendue ?
Lorsque j'ai salué X. BERTRAND, il s'est souvenu du bâtiment que je lui ai fait visiter en 2006 !!! Une crèche qu'il a inauguré avec L. PARISOT (Medef). J'ai beaucoup apprécié la qualité des intervenants comme TOYOYA.  

Yannick Thiriez
Dirigeant

 


Print Forum - Thomas Dufour

15/03/2016

head-rencontre-printForum

Imprimerie au service des PME/ETI. Sa vaste palette de compétences permet à nos clients d'y entrer avec ses idées et d'en sortir avec le produit fini. 30 personnes, créée il y a 42 ans, 3.M € de CA, 400 tonnes de papier par an. Grace à nos investissements réguliers nous utilisons les dernières technologies.

Membre du club depuis l'origine, sept 2014. J'ai l'habitude de dire que la confiance est le ciment des affaires et la communication en est le sang. La confiance permet de construire sur du solide, la communication permet de nourrir, d'alimenter les affaires.

Pour que cette communication passe bien il lui faut un réseau solide donc confiant.

Plus le réseau est de qualité, plus il est fluide alors meilleur il est.

Dans un réseau il faut y trouver confiance et communication. L'un ne va pas sans l'autre.

Le FBC ne se cache pas. Il prône de faire des affaires. Sa composition de 2/3 d'industriels et 1/3 de prestataires de services est un bon équilibre. De même son effectif total doit être maintenu à ce niveau, ni trop ni trop peu. Le rythme mensuel suffit, libre à chacun d'alimenter le réseau quand il le veut.

Mon objectif est d'augmenter la taille de mon propre réseau

De faire des affaires (en 2015 : 12.000 € de ventes et 7.000 € d'achats)

De m'alimenter auprès des conférenciers (les « non-politiques » ont été passionnants, les politiques ont été politiques)

J'ai été marqué par Didier Leroy. Son apparence est transparente, indifférente, il ressemble à monsieur tout-le-monde. Son énergie, son propos sont tout autre. Au-delà de sa propre performance personnelle qui est remarquable, quel entraineur ! Qui n'aurait pas envie de bosser avec lui ? Lorsqu'il a aligné sur sa diapo les nécessités du management, la première ligne « soyez un exemple » et la dernière « donnez envie » sont l'alpha et l'oméga du management.

Une autre des mes habitudes est de dire qu'un lieutenant dans les tranchées en 14 ne pouvait donner que 2 ordres : « allez-y » ou « suivez-moi », le premier perd la guerre, le second la gagne. C'est pareil pour tous, patrons, leaders, meneurs, entraineurs, parents, ...

Le choix du FBC s'est d'abord fait par amitié, puis par intérêt.

Concernant la phrase « il faut donner pour recevoir » je n'y adhère pas face à un club dans le monde des affaires. C'est d'une culture judéo-chrétienne qui exclut le but lucratif.

Je préfère développer confiance et communication et dans ce bain de culture faire des affaires à but lucratif (pour tous, acheteur et vendeur)

Thomas Dufour

President


Réseau Alliance (Acrex) - Fabrice Bos

15/03/2016

head-rencontre-acrex

 

Réseau ALLIANCE, PME internationale (Luxembourg, Suisse, Espagne, Portugal, Maroc, Brésil) spécialiste dans la délégation/gestion de personnel intérimaire, dans le recrutement CDD/CDI, dans le reclassement de personnel 

250 permanents, une cinquantaine d'agences en France toutes généralistes (BTP, Industries, Logistique ,Tertiaire...)

100 000 000 eur de CA, des marques telles que ALLIANCE, ACREX , ATMOS, ALTITUDE, SOLUTIONS, RECORH, FACE JOB, DIRECT EMPLOIS...

Je suis membre du FBC depuis 01 2015, membre du HBC et nouveau membre du ABC dorénavant !

Un réseau pour ma part, c'est le système qui nous permet de vivre et d'exister professionnellement, il véhicule notre image, notre message et pour cela il faut l'entretenir et le développer !

Un chef d'entreprise attend de ce réseau un développement et une pérénisation de son activité !

Choisir le bon est essentiel pour lui, il faut pour lui ressentir toutes les possibilités du réseau, s'y sentir bien et utile surtout ! C'est un feeling !

Pour optimiser sa présence, il faut tout simplement communiquer et aller voir les gens régulièrement mais c'est avant tout bien choisir ses interlocuteurs !

Le frein principal réside dans le fait que ces interlocuteurs ne sont pas toujours très facile a toucher et c'est en cela que le FBC est attractif, il propose un moment de rassemblement dans la convivialité et l'échange, toutes les barrières de la vie quotidienne disparaissent !

Réseauter est primordial mais il faut le faire à bon escient et au bon endroit au bon moment !! Cela prend du temps mais c'est la base de mon métier, je le fais quotidiennement !

Le Nord Pas de Calais est une terre de réseaux bien entendu, c'est dans ses gênes ! Le numérique en a fait de l'ombre et revenir aux sources est essentiel ! Mon père qui évoluait dans les Travaux Publics me répète souvent que là est la clé du succès, être proche des gens, ne pas les connaitre que par besoin, savoir donner pour recevoir, être sincère et honnête !

Pour le moment, je ne fais parti que des trois clubs car j'y ai ressenti l'âme qui me convient bien, cet esprit famille et pas seulement faire des affaires mais tisser des liens de proximité avec les gens, rendre service, aider dés que je le peux et généralement les gens vous le rendent bien !

Il est parfaitement logique, par conséquent, de parler du FBC à tout chef d'entreprise et c'est ce que je fais régulièrement ! Reste à déterminer où ceux-ci placent leurs priorités.

Le FBC me va bien pour toutes ces valeurs, j'ai créé une agence ACREX en 2014 pour le groupe sur Lille, nous avions Grand Besoin de nous faire connaitre !!

J'ai quelques prospects en cours : Man orga , Developelec, Ghesquiéres, Cafés MEO, Grimonprez Log's, LST, Bouygues Energies Services ... J'y rencontre des clients également qui font partie du HBC et du ABC : Normand Construction, Nettes Services ...etc

Pour moi, chaque réunion est un enrichissement, un moment de partage dans le sourire et l'entraide parmi des gens très intéressants et ouverts, contents d'être là !

J'aspire toujours à vivre la réunion suivante !!!

Fabrice BOS
Directeur régional


Toile Concept - Christophe Lecluse

15/03/2016

head page rencontre toile concept

 

Spécialiste de la communication grand format, de la création graphique jusqu'à la pose en passant par l'impression dans 3 domaines d'activité, la bâche, la signalétique et le marquage de véhicules.
CA 1M€ / 7 personnes / Roubaix / Communication


Depuis quand es-tu membre du club ?
Je suis membre du FBC depuis janvier 2015.

A quoi sert un réseau ? Que peut-on attendre d'un chef d'entreprise ?
L'enrichissement, grandir, un nouvel angle de vue, une proximité client ou fournisseur.

Comment choisir le bon ?
Il faut tester pour savoir.

Comment y optimiser sa présence ?
Être organisé et prévoir ces plages horaires à l'avance.

Quel est le principal frein ?
Ne connaître personne ou peu les premières fois.

Réseauter, n'est-ce pas une perte de temps ?
Indispensable, à consommer sans modération.

Combien de temps te prend ce «réseautage» ?
En cumulé, une petite semaine dans le mois.

Le Nord Pas de Calais est-il une terre de réseaux ?
plus que d'autres régions, le développement du FBC sur une si courte période l'illustre parfaitement.

Dans quels réseaux es-tu ?
R3E / CJD / BNI jusqu'en octobre 2015.

Pourquoi as-tu choisi le Flandres Business Club ?
Recommandé par LCR.

Quel est ton objectif en ce qui concerne notre club ?
Continuer mon intégration et peut-être aider dans le futur à l'intégration de nouveaux membres.

Es-tu d'accord avec cette phrase, « il faut donner pour recevoir » ?
pas toujours évident mais c'est bien dans cet ordre qu'il faut procéder.

Est-ce que tu conseillerais à un chef d'entreprise d'intégrer le Flandres business Club ? Si oui Pourquoi ?
Sans hésitation, pour la qualité de ces membres, des déjeuners et le sérieux de l'organisation.

As-tu fais des affaires au sein du club ? Si oui peux tu nous en dire plus ?
Oui avec deux membres, pour un montant de 12K€ ht.

Comment as-tu connu le club ?
Recommandation d'LCR.

As-tu une anecdote depuis que tu es à nos cotés ? Un intervenant qui t'a marqué ? Une rencontre inattendue ?
JPP autrefois sur mes vignettes panini et maintenant en photo dans mon téléphone, énorme !!


Christophe Lecluse
Dirigeant


Rudant Peintures - Fabien MIJIC

15/03/2016

rudant-head

 

Rudant & Fils a été créée en 1955 par Maurice Rudant, son fils Michel lui a succédé en 1972 et j ai repris seul cette société en 2005.
Secteur du bâtiment en travaux de finition ( peinture et sol souple ), en très grande majorité dans les marches d'entretien et de réhabilitation , situé à Tourcoing, Logements sociaux, sièges sociaux, magasins, établissements scolaires, industries. Collectivités locales, syndic de copropriété.
40 compagnons, avec des pointes à plus de 100 personnes en période de congés scolaires.
Entretien du CHR de Lille, du Chr de Tourcoing, des bâtiments d'état et préfectoraux, de partenord Habitat, des lycées de la régions, de Sia,  Escaut Habitat, Logis métropole, Habitat du Nord, SNI,  Ville de Lille, Tourcoing, Valenciennes, Gravelines, Les hôpitaux psychiatriques ( EPSM ).

Depuis quand es-tu membre du club ?
Je suis membre du FBC depuis 09/2014.

Qu'est-ce qu'un réseau ?
Un réseau est un maillage de liens sociaux professionnel non virtuel.

À quoi sert un réseau ? Que peut en attendre un chef d'entreprise ?
Pour moi le réseau sert à se faire connaitre, a porter le nom de la société que nous représentons vers d'autres sphères que celles classiquement travaillées.

Comment choisir le bon ?    
Il n y a pas de bons et mauvais réseaux, il y en a de plus ou moins  pertinents par rapport à nos attentes, avec des strates d'influences et décisionnaires plus ou moins en phase.

Comment y optimiser sa présence ?
Ne pas hésiter à se présenter, il faudrait pour un bien relancer les contacts et organiser des rendez -vous spécifiques (chose que je ne fais pas, car déjà bien occupé).

Quel est le principal frein ?
Le temps.

Réseauter, n'est-ce pas une perte de temps ?
En fait c est un temps non chiffrable financièrement. Le travail de prescripteur en est de même.

Dans quels réseaux es-tu ?
J ai été au Rotary, au Cobati.

Pourquoi as-tu choisi le Flandres Business Club ?
A la demande de mon parrain ( Philippe Stephan )  qui a très bien vendu le projet. Dans un premier temps, je souhaitai juste voir. les débats et les interviews rendent les rencontres riches .

Quel est ton objectif en ce qui concerne notre club ?
Aucun, je profite de la belle organisation, de la diversité des intervenants et des membres.
J'ai beaucoup donné de mon temps dans d'autres clubs, y compris sportifs sans rien attendre en retour. Cela était devenu chronophage et asservissant.

Est-ce que tu conseillerais à un chef d'entreprise d'intégrer le Flandres business Club?  Si oui Pourquoi ?
Tout dépend de son métier, mais ne serait ce pour la diversité des intervenants et des membres, oui je le conseillerais.

Comment as-tu connu le club ?
Par mon parrain ( Philippe Stephan ).

As-tu une anecdote depuis que tu es à nos cotés ? Un intervenant qui t'a marqué ? une rencontre inattendue ? Etc..
Je pense que toutes les interventions sont marquantes, car il s'agit toujours de personnages  remarquables.
Je n'ai pas tous les noms en tête mais je pense au triathlète, le coureur moto, Thierry Marx, Didier Leroy, Darmanin, Xavier Bertrand...

Fabien MIJIC
Dirigeant


SETG - François Leneuf

26/04/2016

head page rencontre setg

 

Créée en 2008, 8 personnes, CA 2015 700 K€

Notre métier : services et logiciels de gestion, notamment au travers des offres de l'éditeur SAGE dont nous sommes agrée centre de compétence hotline et Wavesoft, éditeur français. 4 grands domaines d'intervention : paie et RH, comptabilité, gestion commerciale, gestion de la relation client (CRM). Nos clients : des PME de 5 à 400 salariés.

Qu'est-ce qu'un réseau?
Des hommes et des femmes qui partagent des objectifs communs et qui échangent dans un cadre plus ou moins structuré. Politique, économique, social : les motifs ne manquent pas... Le réseau c'est aussi un état d'esprit.

Que peut en attendre un chef d'entreprise? Comment choisir le bon ?
 Il faut d'abord que le chef d'entreprise ait une vision claire de ce qu'il en attend : veut - il augmenter son CA, se former, échanger, faire vivre son territoire,  se mettre au service des autres ? En fonction de son objectif il choisira le mieux adapté. Il faut bien choisir car se tromper serait alors contre-productif et une perte de temps.

Comment y optimiser sa présence ?
Si on a bien choisi, le problème de la présence ne se pose pas car le réseau sera efficace et donc on aura envie d'y participer. Evidemment il faut un minimum d'organisation pour jongler avec un agenda parfois chargé.

Quel est le principal frein ?
Souvent on ne sait pas que ces réseaux existent, il faut sortir, être curieux, ouvert. C'est par exemple un des rôles des chambres de commerce.

Réseauter, n'est-ce pas une perte de temps ? 
Si on s'est trompé d'objectif oui. Sinon c'est un investissement. Sur ce sujet, on entend souvent dire « je n'ai pas le temps » : je pense que souvent c'est  juste une erreur de casting

Le Nord Pas de Calais est-il une terre de réseaux ?
Je ne connais pas les autres régions mais je pense que c'est difficile de faire mieux. Je pense aussi qu'il y a une particularité nordiste d'échange. Je le vois dans mon métier : même si nous sommes concurrents, j'ai régulièrement des échanges avec mes confrères sur l'avenir de notre métier, nos difficultés. Le débat sur des moyens communs revient régulièrement. Sage est souvent surpris de ce qui se passe dans le Nord...

Dans quels réseaux es-tu ?
 
E6 pour l'échange et le développement personnel, Flandre Lys entreprise pour l'ancrage local. Et bien sur le FBC. Et je viens de signer au Medef, c'est aussi une forme de réseau même si ce n'est pas l'objectif premier.

Pourquoi as-tu choisi le Flandres Business Club ?
Pour le business

Es-tu d'accord avec cette phrase « il faut donner pour recevoir » ?
Oui, c'est l'essence même du réseau. Pour moi le véritable homme de réseau c'est celui qui met en relation les autres sans en attendre le moindre retour. Et on est souvent surpris du coup de fil que l'on reçoit des mois plus tard. « mais comment avez-vous eu mes coordonnées ? »

Combien de temps te prend ce «réseautage» ?
Difficile à dire, j'ai l'impression de ne faire que cela. Parce que le réseautage c'est aussi ce que l'on fait au quotidien : le coup de fil pour garder le contact, le déjeuner pour mieux se connaitre, le témoignage pour renvoyer l'ascenseur au consultant de la CCI, le dossier que l'on envoie à un confrère mieux placé pour répondre,  le dimanche matin pour préparer une intervention au FBC ! Sur les réunions, Il faut toutefois rester raisonnable, 6 soirs par mois c'est le maximum que je me fixe.  

Est-ce que tu conseillerais à un chef d'entreprise d'intégrer le Flandres business Club? Si oui Pourquoi ?
Bien sûr, je le fais d'ailleurs. Il y a des vraies belles sociétés notamment dans l'industrie.

As-tu fais des affaires au sein du club ? Si oui peux tu nous en dire plus ?
Oui mais encore un peu décevant. Il est vrai que l'année dernière n'a pas été une année d'investissement dans mon métier, par contre j'ai de beaux devis en cours, j'en profite pour dire que j'ai des belles solutions de gestion à vous proposer.

Comment as-tu connu le club ?
Merci à Annick Berrier de Soflacobat, qui est pour moi la championne des réseaux.

As-tu une anecdote depuis que tu es à nos cotés ? Un intervenant qui t'a marqué ?
une rencontre innatendue ? etc..

setg-xb

Une photo sympa avec Xavier Bertrand. On parlait de la Corse, ça ne se voit peut être pas.... Et un nouveau fournisseur Print Forum, Thomas Dufour est un vrai bon.


François Leneuf
Dirigeant


Caisse d'Epargne Nord France Eur Jean-Luc Reynaert

26/04/2016

head page rencontre cenfe

 

Banque coopérative au capital de 1,8 MM€, détenue par 12 sociétés d'épargne composées de 340.000 sociétaires sur la région Nord Pas-de-Calais dont le siège est à Lille. 1,8 million de clients, 260 agences, 14 centres de clientèle professionnels, 6 centres d'affaires entreprises, 1 agence Banque Privée, 100 experts du marché professionnels, 110 experts en gestion de patrimoine...).

Elle compte 2300 collaborateurs et a réalisé un produit net bancaire de 486 M€ en 2014. La Caisse d'Epargne Nord France Europe est membre de BPCE qui regroupe les Banques Populaires, les Caisses d'Epargne, le Crédit Foncier, Natixis etc ...
 

Depuis quand es-tu membre du club ?
09/2014

Qu'est-ce qu'un réseau ?
Le moyen de mettre en commun des valeurs avec des personnes qui partagent vos envies et vos préoccupations, mais qui sont le plus souvent bien différentes. La possibilité d'avoir des échanges profonds avec des acteurs du monde économique.

À quoi sert un réseau ? Que peut en attendre d'un chef d'entreprise ?
Un réseau permet de gagner du temps et d'apprendre de personnes que nous n'aurions peut-être pas rencontrées par nous-mêmes.
Pour moi, un réseau me permet de rencontrer des dirigeants d'entreprises ou professions libérales, j'apprends toujours d'eux et j'aime essayer de comprendre l'entreprise.
Pour un dirigeant, de rencontrer des clients potentiels, des personnes pouvant aider à son développement, éventuellement d'appréhender son image de marque réelle.

Comment choisir le bon ?
Excellente question, je pense que des objectifs et ambitions clairement définis au préalable sont un gage de qualité, mais ne suffit pas. En fait les membres du réseau sont inavouablement le meilleur indicateur.

Comment y optimiser sa présence ?
Il faut que le responsable du réseau soit intransigeant sur la ponctualité et la durée d'une part et parfois « sélectionner » les interventions.

Quel est le principal frein ?
Le temps bien sûr, encore et toujours, mais il s'agit également d'une séquence de respiration au sein de la journée, ce qui a des vertus intéressantes.

Réseauter, n'est-ce pas une perte de temps ?
Absolument pas, c'est le contraire : pour le dire clairement, le coût d'acquisition en temps d'un réseau par ses propres moyens est bien plus important que l'adhésion à une entité comme le FBC.

Le Nord Pas de Calais est-il une terre de réseaux ?
Oui et il me semble plus fort que dans certaines villes comme Lyon et Bordeaux car le Nordiste est plus ouvert et plus curieux, même s'il ne faut pas généraliser naturellement.

Dans quels réseaux es-tu ?
FBC, les anciens de Skema et des réseaux professionnels du monde bancaire.

Pourquoi as-tu choisi le Flandres Business Club ?
Pour 4 raisons :
- Curieusement cela manquait sur la métropole
- Pour la personnalité des fondateurs et animateurs
- La clarté des objectifs et l'opérationnalité de l'entité
- L'orientation dirigeants d'entreprise

Quel est ton objectif en ce qui concerne notre club ?
3 objectifs :
simplement connaître (modestement) chaque membre
- Les référencer dans un climat de confiance au cas où j'aurais à développer un courant d'affaires dans leur secteur
- Et naturellement pouvoir être référencé dans le cas invers

Es-tu d'accord avec cette phrase , « il faut donner pour recevoir » ?
Oui, naturellement, cela s'apparente à l'investissement et c'est comme le respect, qui donne le respect reçoit le respect. Toutefois cela peut ne pas suffire.

Combien de temps te prend ce «réseautage»?
Pas tant que cela en fait ! en revanche cela doit se faire régulièrement avec équilibre.

Est-ce que tu conseillerais à un chef d'entreprise d'intégrer le Flandres business Club? Si oui Pourquoi ?
Sans hésiter, pour un chef d'entreprise, cela peut être un facteur d'accélérateur de business, mais aussi et même surtout de rencontrer des regards différents sur son entreprise, la région et le monde économique.

As-tu fais des affaires au sein du club ? Si oui peux tu nous en dire plus ?
Oui, bien sûr, avec des personnes que je ne connaissais pas il y a un an.

Comment as-tu connu le club ?
Par le bouche à oreille, tout simplement et parce qu'un collaborateur connaissait bien un des responsables du FBC.

As-tu une anecdote depuis que tu es à nos cotés ? Un intervenant qui t'a marqué ?
Oui, le plaisir que nous avons ensemble lorsque Jean Galfione, champion olympique de perche, a livré ses clés de la réussite devant 140 chefs d'entreprise et que chacun s'est rendu compte des valeurs communes (travail, rigueur, ambition, volonté etc ...)


Jean-Luc Reynaert
Direction de la gestion privée et banque privée


BeWe - Xavier GENDRON

26/04/2016

head page rencontre bewe

 

Date de création : Mars 2013
Secteur d'activité : Entreprise de Services du Numérique (ESN)
Localisation géographique : Lille (EuraTechnologies), Paris et Sfax (Tunisie)
Chiffres clés 2015 (2ième exercice) : CA d'environ 1,2 M € (clôture pas réalisée) en croissance d'environ 110% par rapport à 2014
Nombre de salariés (fin 2015) : 6 en France et 14 en Tunisie (filiale)
30 clients

Présentation de BeWe :
BeWe accompagne les organisations à chaque étape de leur transformation vers l'entreprise digitale, connectée et en réseau : une entreprise plus collaborative, agile, productive, innovante et libérée.

Nous proposons un catalogue complet de services (conseil, intégration technologique, accompagnement du changement, support et services managés) qui s'appuient sur des méthodes agiles, pragmatiques et innovantes ; nos principaux objectifs sont la valeur ajoutée, le respect des engagements pris et la satisfaction de nos clients à commencer par celle des utilisateurs. Nous sommes experts sur de nombreuses technologies collaboratives, Cloud et mobiles de Microsoft (Office 365, SharePoint, Yammer, Skype Entreprise) mais également Voice 365 (communication unifiée pour les PME intégrée à Office 365).

Depuis quand es-tu membre du club ?
Septembre 2015

Qu'est-ce qu'un réseau ?
BeWe accompagne la mise en réseau des individus au sein des organisations (en interne et avec leur écosystème de clients, partenaires, fournisseurs...) : c'est notre cœur de métier, BeWe travaillant elle-même en réseau, nous croyons donc à la pertinence des réseaux. C'est en effet la nature humaine de s'organiser en communautés pour faire avancer les choses : un réseau, ce sont des individus, des groupes et des communautés qui collaborent ensemble, si possible avec des objectifs communs.

Dans quels réseaux es-tu ?
Étant Lauréat 2014 Réseau Entreprendre Nord, je rencontre tous les mois les autres Lauréats de ma promotion et périodiquement la communauté des autres Lauréats REN. Je suis également membre d'un club d'entrepreneurs diplômés de Skema et de divers clubs plus ou moins formels, notamment au sein d'EuraTechnologies.

Comment as-tu connu le club ? Pourquoi as-tu choisi le Flandres Business Club? 
J'ai eu connaissance du FBC via Réseau Entreprendre et je suis venu à la cérémonie de lancement. J'ai immédiatement décidé de rejoindre le Club compte tenu de la qualité des intervenants et de l'organisation mais aussi pour la diversité des membres.

Est-ce que tu conseillerais à un chef d'entreprise d'intégrer le Flandres business Club? Si oui Pourquoi ?
Naturellement et je le fais déjà car, en tant que société de services, je dois coopter 2 industriels J J'ai également commencé à en faire la promotion autour de moi, notamment au sein du Réseau Entreprendre Nord. Je suis en effet très satisfait du club, essentiellement pour les raisons qui m'ont décidé à le rejoindre.

Quel est ton objectif en ce qui concerne notre club ?
Ayant travaillé pendant de nombreuses années à l'étranger et dans d'autres régions, je disposais d'un réseau très limité dans la région. Depuis la création de BeWe, j'ai donc multiplié les initiatives me permettant de rencontrer d'autres dirigeants dans la région NPDC - Picardie. Au sein du FBC, je souhaite tout d'abord faire de nouvelles rencontres et échanger avec d'autres dirigeants : chaque rencontre est enrichissante, en particulier quand elle se fait entre pairs. De plus, l'essentiel des membres étant composé de dirigeants dans la cible de ma société, j'espère que le FBC me permettra de générer des contacts qui déboucheront sur des opportunités Business.

Es-tu d'accord avec cette phrase, « il faut donner pour recevoir » ?
Je suis tout à fait d'accord avec cette phrase, c'est même une ligne de conduite que j'adopte depuis de très nombreuses années, tant dans ma vie privée que professionnelle ! Ma première satisfaction au sein du club a d'ailleurs été de conseiller un industriel qui avait un projet très innovant : après avoir pris connaissance de son projet, je l'ai mis en relation avec les responsables des ADICODE (Ateliers De l'Innovation et du CODEsign), initiative portée par le Groupe HEI ISA ISEN basée à EuraTechnologies et qui correspondait parfaitement à ses attentes.

As-tu une anecdote depuis que tu es à nos cotés ? Un intervenantqui t'a marqué ? une rencontre inattendue ?
Lors de ma première venue au FBC, j'ai vu dans la liste des membres le nom de Véronique Poncin (Directeur Régional AG2R La Mondiale) ; Véronique et moi sommes de la même promotion de Skema Business School Lille et nous avons notamment collaboré au sein de la Junior Entreprise de cette école. Ayant quitté la région pendant de nombreuses années, nous nous étions perdu de vue mais, grâce au club, nous avons repris contact et échangeons désormais régulièrement !

Enfin, je me souviendrai longtemps de ma rencontre avec Jean-Pierre Papin qui m'a tant fait rêver quand il était encore en activité...


Xavier GENDRON
PDG / CEO